Coordination Sociale des Marolles de Bruxelles

Service Laïque d’Aide aux Victimes

logo_aide_aux_victimes

Chaussée de Waterloo, 281- Bruxelles 1060
Tel 02/537 66 10 – Fax 02/537 12 22

Site internet: www.aideauxvictimes.be

Permanence : de 9H à 17H
Répondeur 24H/24H

Activités

Service d’aide aux justiciables de l’arrondissement de Bruxelles II asbl
Les Services sont gratuits

Accueil / Information / Aide Sociale / Accompagnement Psychologique / Consultation Juridique

L’accueil: par téléphone ou lors du premier entretien. Il permet aux victimes et à leurs proches de raconter ce qu’elles ont vécu et d’être entendues.

Le soutien: il permet à la victime et à ses proches de faire part des difficultés propres à la victimisation et, par là, d’obtenir la reconnaissance de leur vécu.

L’information : elle est pratique, adaptée à la demande et aux problèmes particuliers des victimes: procédure, possibilité de dédommagement, monde social, médical, etc.

L’aide juridique: informations juridiques sur les droits des victimes (droit à une assistance juridique gratuite, fonds d’indemnisation, etc) sur le monde judiciaire (cheminement de la plainte, procédure pénale, etc). Mais aussi assistance pour les démarches (dépôt de plainte, demandes d’aides, etc) et tout au long de la procédure pénale (accompagnement aux procès, etc)

L’aide sociale : aide et information pour permettre à la victime de faire face aux conséquences de la victimisation (recherche de logement, démarches sociales auprès du C.P.A.S, auprès des organismes assureurs, informations et aide pratique concernant les divers fonds d’indemnisation existants, etc.). L’aide sociale est diverse et polyvalente et vise à permettre à la personne qui a été victime de pouvoir se réinsérer  dans la vie sociale, économique et culturelle.

L’accompagnement psychologique: pour soutenir la victime, l’aider à assimiler le  traumatisme psychique, lui permettre de faire face aux conséquences du préjudice subi et l’aider à reprendre le cours de son existence.

L’accompagnement psychologique vise directement le vécu traumatique: il s’agit d’entendre la cassure que l’événement a produit chez la victime, de retravailler les mécanismes de défenses psychologiques de survie et de l’aider à maintenir ou à restaurer ses liens sociaux.

L’équipe offre également une aide aux victimes de faits anciens. L’aide psychologique permet à la personne de reconnaître l’évènement et lui donne une possibilité de se reconstruire à partir de sa situation particulière et des effets spécifiques de la victimisation ( abus sexuel, harcèlement..).

Reconnaissance ne signifie pas renforcement de l’identité de victime; le service d’aide aux victimes cherche à remobiliser les ressources des personnes pour leur permettre de reprendre le cours de leur existence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *